naar top
Menu
Logo Print
20/02/2019 - MARIE VERHULST

SHOPPING TRANQUILLE DANS LE NOUVEAU PARADIS DE LA CHAUSSURE

A COTE DU COQ, UN DEUXIEME MAGASIN ARCADE A TORHOUT

En entrant dans le nouveau magasin Arcade à Torhout, ce qui frappe immédiatement c'est que ce n'est pas n'importe quel magasin de chaussures. C'est un véritable paradis de la chaussure pour les hommes et les femmes. Au centre de la philosophie de Thijs Simoen c'est que le client doit pouvoir regarder autour de lui sans être dérangé et voir des choses qu'il ne verra pas dans d'autres magasins. Pas d'offre standard, mais pas de service standard non plus. Ainsi, les clients peuvent déguster un bon café au bar avant, pendant ou après leurs achats. 

Arcade Shoes and Fashion

Deuxième magasin à torhout

Arcade Shoes and Fashion
De gauche à droite: Thijs Simoen, Dany Geril et Hendrik Simoen

Hendrik Simoen: “Le choix d'ouvrir aussi un magasin à Torhout est en fait le fruit du hasard. Depuis Arkos nous étions avec nos bureaux à Gistel. Mais nous n'avions plus de place et nous cherchions donc quelque chose de plus grand. Quand nous avons vu le bâtiment de Torhout, toutes les pièces du puzzle se sont immédiatement mises en place. Le bâtiment était parfaitement adapté à l'utilisation de l'avant comme nouveau magasin de chaussures et de l'arrière comme salle d'exposition et espace de bureaux pour Arkos.“

La structure était bonne

Hendrik: “Le bâtiment n'a que 10 ans. Nous n'avons donc pas eu à faire beaucoup de travaux. La structure était déjà très bonne. Il y avait des bureaux séparés que nous utilisons comme salles d'exposition pour montrer nos collections à nos clients au calme. De plus, pour certains de nos clients, p.ex. de Flandre occidentale, c'est beaucoup plus facile maintenant que nous sommes ici. Sinon, le client et moi-même devions nous rendre en voiture à Anvers, alors que nous sommes à 15 km l'un de l'autre. C'était absurde et, surtout, prenait beaucoup de temps. Aujourd'hui, ces clients peuvent venir ici et ils ne sont pas coincés dans les embouteillages pendant des heures.“

La boucle est bouclée

Hendrik: “Maintenant, j'ai vraiment l'impression que la boucle est bouclée. Les expériences que nous vivons dans les magasins peuvent être répercutées lorsque nous nous rendons chez nos fournisseurs. C'est là que nous essayons de répondre à ce que le marché belge exige.“

Un magasin accessible

Thijs: “Je crois fermement à l'avantage des magasins situés sur de bonnes voies d'accès. La route et le parking sont plus aisés. De plus, il s'agit souvent de magasins plus grands et vous pouvez présenter une gamme plus large et plus visible pour les clients.“

Arcade Shoes and Fashion
Dans les coins cosy, les clients peuvent découvrir tous les articles sans être dérangés

Construire à partir de rien

Thijs: “Les clients ont été directement très positifs dès l'ouverture du magasin. Bien sûr, il n'est pas si facile de démarrer une nouvelle boutique. Il n'y avait rien pour cela ici, alors on est parti de zéro. Les gens ont encore besoin de nous connaître. Nous voulons aussi attirer des clients des grands environnements. Pour stimuler cela, l'ex Miss Belgique Justine Dejonckheere est venue à l'ouverture du magasin pour donner des conseils de style. Elle affiche aussi à l'occasion des photos de nos chaussures sur ses réseaux sociaux.“

Un seuil

Dany: “Au départ, notre image ne correspondait pas à la réalité. Beaucoup de gens pensaient que nous étions un magasin très cher et exclusif. Ceci est principalement dû au fait que notre vitrine n'était pas remplie de chaussures.
Il y avait un grand mannequin de chaque côté, chacun avec quelques chaussures. Les gens associent une vitrine épurée à un magasin cher. Au début, il y avait un seuil à franchir. Nous avons dû changer notre vision de la vitrine. Maintenant, les gens ont remarqué que nous ne sommes pas chers du tout. Nos chaussures sont dans une fourchette de prix de 125 à 250 euros, ce n'est donc pas exagéré.“

Qui est le client d'Arcade?

Thijs: “Qui est le client d'Arcade à Torhout, nous ne le savons pas pour le moment. Nous continuons à travailler dur pour apprendre à connaître nos clients. Mais en général, on peut dire que nous nous concentrons sur les trentenaires, même si nous voyons que nous attirons aussi un jeune public avec certaines de nos marques de vêtements. Nos clients sont aussi principalement des personnes qui recherchent la qualité et surtout quelque chose d'autre, quelque chose qu'ils ne voient pas partout.“

L'offre

“L'offre ici dans la boutique est la même qu'au Coq, mais nous pouvons en mettre plus ici car la boutique est beaucoup plus grande. Un espace de 240 m² ne peut être rempli qu'avec des chaussures et de la maroquinerie. C'est pourquoi nous proposons également des vêtements et des articles cadeaux dans notre nouveau magasin. Cela crée une certaine atmosphère. Comme nous voulons vraiment garder l'accent sur les chaussures et les sacs à main notre offre de vêtements restera limitée. Nous choisissons des marques qui correspondent à nos marques de chaussures et accordons plus d'attention au prix. Le client ne doit pas se heurter à un obstacle trop important s'il veut prendre un vêtement en plus d'une paire de chaussures.“

“De plus en plus de gens reviennent au point de vente physique.
Le cote ‘flemmard’ est souvent surestime lors des achats en ligne“

Des articles cadeaux

Dany: “Les gadgets et les articles-cadeaux sont idéaux pour les périodes plus calmes. Pour ces articles, nous allons aux salons à l'étranger pour trouver des produits plus exclusifs.
De plus, si nous choisissons une marque de chaussures, nous étendons la gamme en largeur, afin que le client puisse bien connaître la marque et puisse choisir entre plus de 3 modèles de la marque.“

Arcade Shoes and Fashion
Au bar, vous pourrez déguster une délicieuse boisson

Une ambiance chaleureuse

Thijs: “Pour le magasin de Torhout, nous voulions un magasin élégant mais pas froid. Pour cela, nous avons bien travaillé avec notre décorateur d'intérieur habituel. Nous voulions vraiment donner au client l'impression qu'il rentre chez lui.
Avec un magasin ouvert, vous avez souvent l'impression que vous êtes constamment surveillé et que vous devez absolument acheter quelque chose. Nous voulions vraiment éviter cela. C'est pourquoi nous avons choisi de créer cinq corners cosy pour diviser visuellement l'espace ouvert. Les clients peuvent se promener à leur guise entre chaussures, vêtements et accessoires. Les sièges confortables dans les corners les invitent à s'asseoir.“

Une agréable étape au bar

Hendrik: “Pour nos clients, nous avons placé un joli bar à l'arrière du magasin. Pour les clients masculins, c'est souvent une corvée de faire du shopping pour eux-mêmes, et encore plus d'accompagner leur épouse. Le bar est donc l'endroit idéal pour les divertir et les détendre. Le bar est également adjacent au jardin intérieur.“

Un jardin d'intérieur polyvalent

Hendrik: “Le jardin intérieur est en fait le lien entre le magasin et les bureaux et est ainsi également un véritable atout du magasin. Nous réfléchissons à l'organisation de certains événements. Il est parfait pour organiser un défilé de mode, une vente de stock ou une soirée entre hommes.“

Arcade Shoes and Fashion
Le jardin polyvalent intérieur est un véritable atout pour le magasin. L'endroit se prête à l'organisation
d'événements amusants tels qu'une soirée entre hommes ou une vente de stock

La flemmardise est surestimée

Hendrik: “Je constate que de plus en plus de jeunes reviennent au point de vente physique au lieu d'acheter tout en ligne. L'aspect 'flemmardise' est souvent surestimé lors des achats en ligne.
Si quelque chose ne va pas bien, vous devez le retourner et cela prend beaucoup de temps. Ils apprécient de plus en plus le service qu'ils reçoivent. Je suis aussi comme ça. Quand j'entre dans un magasin, je veux aussi un service personnel. Je ne veux pas seulement de contact avec le commerçant quand je passe à la caisse.“

Toujours plus

Dany: “D'autre part, les consommateurs s'attendent toujours à recevoir quelque chose en plus. Nous voulons toujours offrir un peu plus au client. Nous avons déjà organisé un week-end de gourmandise avec un verre, des tapas, des petites pâtisseries et du chocolat. Cela a été vraiment apprécié par les clients et, de suite, a eu un effet positif sur le chiffre d'affaires.“

Le magasin en ligne

Thijs: “Mais nous avons aussi une boutique en ligne. Est-ce qu'on y vend de grandes quantités ? Non, mais c'est indispensable d'être en ligne, même si vous n'avez pas le budget marketing nécessaire pour vous placer au-dessus des grands acteurs sur Google.
Nous passons beaucoup de temps dans la boutique en ligne. Ici nous avons un petit studio où nous prenons une photo de chaque chaussure et la travaillons ensuite dans Photoshop. Un processus à forte intensité de main-d'œuvre, qui exige aussi beaucoup de temps et d'argent. Mais d'un autre côté, c'est également la vitrine en ligne idéale, souvent un premier pas pour de nombreuses personnes qui viennent chez nous. Ils utilisent également la boutique en ligne pour préparer leur visite dans le magasin. Ils savent donc souvent très bien ce qu'ils veulent quand ils viennent dans notre magasin.“

Arcade Shoes and Fashion

Les fauteuils confortables invitent immédiatement
à vous asseoir dans l'un des corners du magasin

Les leaders d'opinion

Thijs: “Non seulement pour l'ouverture du magasin, mais aussi maintenant nous aimons utiliser les prescripteurs parce que nous ressentons immédiatement leur effet. De plus, nous organisons souvent des actions avec des cadeaux publicitaires avec eux.
Nous ne décidons pas nous-mêmes avec quel prescripteur nous travaillons le mieux. Pour cela, nous avons quelqu'un qui cherche avec succès pour nous et qui a également du succès avec un blog vidéo. En travaillant avec des prescripteurs, nous voulons aussi attirer un public plus jeune.“

Bien connaître son affaire

Hendrik: “La vente de chaussures est beaucoup plus difficile qu'il y a dix ans. Il est aujourd'hui trop facile de tout mettre en ligne. A un moment donné, il faut oser regarder ce que l'on fait. Le consommateur change et c'est à vous de changer avec lui.
Continuer comme avant parce qu'une certaine formule a toujours fonctionné pendant des décennies n'est pas une solution. Je constate que les détaillants se sont réveillés et cherchent des solutions et des innovations.
Actuellement, dans de nombreux cas, l'esprit d'entreprise est aussi une question de survie. Néanmoins, je vois l'avenir du secteur comme positif.
C'est ce que nous essayons de faire. Dans un premier temps, nous voulons faire connaître Arcade ici dans la région et continuer à faire ce que nous connaissons.“