naar top
Menu
Logo Print

René Broekaert

Enfin une bonne nouvelle! Après des mois de janvier et de février très mauvais, le troisième mois de l'année 2017 apporte enfin une lueur d'espoir. En effet, la plupart des collègues détaillants en chaussures ont pu clôturer le mois de mars avec des chiffres positifs. Il faut dire que la météo a joué en notre faveur. Selon l'IRM, on a enregistré des conditions climatiques 'anormales, voire exceptionnelles': la température moyenne et le nombre de jours ensoleillés ont largement dépassé la moyenne sur plusieurs années, ce qui a incité les consommateurs à laisser libre cours à leur frénésie de shopping. Les chiffres négatifs des deux premiers mois ne sont pas encore neutralisés, mais les pertes du premier trimestre par rapport à la même période en 2016 sont déjà réduites à environ 5%. Et c'est prometteur. Si la météo continue à y mettre du sien, nous pouvons espérer une vente printemps-été normale, voire bonne. La plupart des collègues envisagent donc l'avenir de manière positive.

La répartition des achats est conforme à celle des années précédentes: en mars, les femmes ont généré 61% du chiffre d'affaires, les hommes 16% et les enfants 26%. L'aperçu des articles vendus en mars 2017 est en énorme contraste avec ce qui s'est vendu l'an dernier. A l'époque, on n'avait plus que nos yeux pour pleurer et les femmes comme les hommes achetaient encore beaucoup d'articles d'hiver comme des bottines et des demi-bottes.

MODELES DE PRINTEMPS …

L'an dernier, on ne parlait quasiment pas de sandales (à peine 3%) et aujourd'hui, ce pourcentage est grimpé chez les dames à 18%. Pas encore de sandales pour les hommes, évidemment. Il faut attendre que le mercure dépasse les 25°. Mais ce sont les sneakers, baskets et autres chaussures de sport qui se taillent la part du lion dans le chiffre d'affaires. La sneaker est devenue incontournable. Ce phénomène n'est pas récent et ne semble pas près de toucher à sa fin. La hauteur de talon dans les collections dames reste faible, entre 0 et 3 cm en moyenne.