naar top
Menu
Logo Print
21/03/2019 - RENÉ BROEKAERT

BAROMETRE FEVRIER 2019: DIVERS CHIFFRES POSITIFS POINTS D’INTERROGATION POUR LE FUTUR

2019 a connu un faux départ, écrivions-nous le mois dernier lors de l’analyse des chiffres (négatifs) du mois de janvier. Février a fait nettement mieux. Le chiffre de février 2019 était en moyenne environ 11,8% plus élevé que celui de février 2018, et 6,9% de paires en plus ont été vendues. Globalement, le résultat des deux premiers mois de 2019 est donc correct, avec une hausse de 3,3% en termes de chiffre et de 1% en termes de nombre de paires par rapport à la même période en 2018. Mais d’importantes nuances doivent bien sûr être apportées. Il ne faut pas oublier que février 2018 était particulièrement mauvais et que la hausse en 2019 n’est en fait pas grand-chose de plus qu’une correction. Il faut aussi savoir que février est le mois le plus faible de l’année et ne représente que 5% du chiffre annuel. Une hausse du chiffre de plus de 10% lors de ce mois doit donc être quelque peu relativisée. Quoi qu’il en soit, le solde des deux premiers mois est positif pour la première fois depuis des années par rapport à la même période de l’année précédente, et cela est très agréable. On remarque également que les dames ont mieux acheté cette année en février qu’au cours du deuxième mois de l’an dernier (65% contre 60%). Cela signifie tout de même qu’il y a déjà une certaine envie d’acheter.

omzetomzet


JOURNEES DE FEVRIER CHAUDES AVEC HIVER ET ETE

La problématique du climat est actuellement présente dans tous les esprits, et le réchauffement de la planète s’est apparemment quelque peu confirmé dans notre pays en février: pendant deux ou trois jours, des records de chaleur absolus ont été battus en février, avec des températures dépassant les 18°. Cela a influencé la vente dans les magasins de chaussures. Mais il faut à nouveau nuancer. L’offre dans le commerce de détail de chaussures indépendant n’était pas uniforme du tout dans tous les magasins. Le 1er février, certains collègues avaient changé toute l’offre et ne présentaient plus que des modèles de la nouvelle collection printemps-été. Chez d’autres en revanche, on ne trouvait encore que la collection hiver et les soldes pendant tout le mois de février. Une approche différente qui génère bien entendu des résultats très différents. Et il y a encore une perspective positive: le congé de carnaval, qui se traduit généralement par des ventes boostées, tombait en février l’an dernier, et en mars cette année.


DES BASKETS, DES BASKETS ET ENCORE DES BASKETS

Pour les dames, les messieurs comme les enfants, février est resté un mois absolu de la basket, représentant environ 50% du chiffre au sein des trois groupes d’acheteurs. Autre fait marquant: la vente de nombreuses sandales en février. Même les messieurs ont craqué pour l’achat de ces articles, ce qui est très inhabituel sur le marché. En général, il doit y avoir une vague de chaleur avant que les hommes se tournent vers les chaussures ouvertes!

Par contre, quasiment personne n’évoque la vente de bottes hautes. Ces articles ont apparemment complètement disparu de la scène de la mode. La palette de couleurs est estivale aussi. Le blanc, le beige et l’écru arrivent en tête pour les dames. Le bleu, l’argenté et les tons combinés complètent l’ensemble. Le noir n’est mentionné que parmi les ‘divers’. Les messieurs s’en tiennent à des achats un peu plus traditionnels. Ici, noir, cognac et brun donnent le ton. Chez les enfants, on ne pense déjà qu’à l’été: 50% de blanc et 25% de couleurs et de combinaisons.