naar top
Menu
Logo Print
09/10/2018 - BARBARA DAENINCK

LES PERTES DU MAGASIN NE RESULTENT PAS DE l'INTERNET

Le magasin schoen- en voetspecialist a un concept de magasin unique

Snoeren Schoen- en Voetspecialist est dirigé par un gérant qui a une vision cohérente: Leon Snoeren. “Comme entrepreneur, vous ne pouvez pas rester inactif et vous devez toujours avancer”, estime-t-il. Ses plans d'extensions sont prêts. “D'ici deux ans, le magasin sera deux fois plus grand.” Snoeren vend une offre variée de chaussures – de l'outdoor au high fashion – et par ailleurs, les clients peuvent y faire réparer leurs chaussures et procurer à leurs pieds des soins médi­caux.

snoeren

L'entreprenariat dans le sang

Leon Snoeren maîtrise toutes les techniques, ce qui lui permet de réfléchir sur tout. “De cette manière, je peux survoler mon entreprise comme un hélicoptère et en surveiller l'ADN. J'ai commencé par pratiquer la pédicure, la podokinésie et la podologie.”

Concept unique

Il dirige deux commerces: une cordonnerie orthopédique et le magasin Snoeren Schoen- en Voetspecialist, qui se concentre davantage sur l'aspect médical. A l'arrière du magasin, des cabinets sont prévus à cet effet: un pour la podothérapie, l'orthopédagogie, la podologie experte, les pédicures médicales et technicien en chaussures orthopédiques. La cordonnerie est établie dans le même bâtiment. Le magasin proprement dit dispose d'un étage séparé, entièrement dédié à l'outdoor, avec à la fois des chaussures et des vêtements outdoor. Mais par ailleurs, Snoeren achète également des chaussures médicales. “OK, c'est le confort, mais avec un clin d’œil à la mode.”

winkel1winkel

23 collaborateurs

“Notre service se situe à l'arrière du magasin.” Quand un client entre, qui souffre par hasard d'ostéophyte ou de métatarsalgie, par exemple, il peut être soulagé aussitôt par l'un des six spécialistes à l'arrière du magasin. “J'emploie 23 personnes qui s'occupent des soins du pied. Ce sont tous des professionnels hautement qualifiés. Le fils et la fille de Leon travaillent aussi dans l'affaire. “Ma fille est podothérapeute et mon fils suit une formation de technicien en chaussures orthopédiques, mais travaille également entre-temps dans
l'affaire.”

emplacement

Entre-temps, le magasin se trouve déjà depuis quatre ans à Teteringen, près de Breda. “J'ai repris le magasin de mes parents en 1999; avant, nous avions un magasin de 70 m², qui n'employait qu'une personne et demie. Mon père était réparateur de chaussures. Mais après quelques années, cet ancien emplacement était devenu trop petit. Il a fallu six années de négociation avec la commune de Breda pour pouvoir construire ici à Teteringen.

Si vous vous lancez comme entrepreneur, vous devez toujours regarder plus loin, car vous n'êtes jamais à l'abri! C'est pourquoi les plans de construction de 700 m² contre les 450 m² actuels sont déjà prêts.”

 Leon Snoeren est par-dessus tout un entrepreneur pur sang. Mais il est également podologue, pédicure, podokinésiologue et cordonnier. “En fait, je fais tout.”


Magasin d'expérience

Leon Snoeren croit très fort dans les magasins d'expérience: de grands magasins réunissant tout sous un même toit. ”Aux Pays-Bas, nous appelons cela des 'magasins prairie'. Nous sommes proches d'une grande ville et pourtant éloignés du centre. Les gens viennent de loin, également parce qu'il est facile de se garer. Les gens roulent durant une à une heure et demie pour venir, parce qu'ici, ils reçoivent de bons conseils et sont bien guidés. Nous pouvons ainsi affronter l'internet.”

Vous déterminez la bonne santé

Il est facile d'imputer la baisse des ventes en magasins à l'internet, estime Leon Snoeren. “Vous déterminez vous-même votre succès. J'estime qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un webshop, mais bien un site internet, afin d'avoir une vitrine pour guider les clients vers votre magasin. Quand ils sont là, vous pouvez les orienter. Ce n'est pas possible via l'internet. Si vous savez qui est votre client, vous en retirez de nombreux avantages futurs, quelle que soit la taille de votre magasin. C'est pourquoi nous sommes aisément accessibles et réellement soucieux du client. Vous devez offrir l'expérience à vos clients et les titiller. Ils doivent se sentir bien dans le magasin. Nous sommes probablement les seuls à travailler avec un réceptionniste pour aider les clients. De plus, je pense qu'il faut essayer les chaussures. Regardez Zalando, qui traite constamment des retours et qui évolue toujours à perte.”

gevel

Différent de la belgique

Aux Pays-Bas, le segment du confort semble un peu plus accepté qu'en Belgique. Bien que Snoeren Schoen- en Voetspecialist mise beaucoup sur la mode. “Ce concept de magasin – la combinaison de fashion, confort et soins médicaux – est assez unique, quoiqu'on le voie déjà ici et là. Cela apparaît aussi de plus en plus, mais je n'en ai pas peur. Copier est possible, mais le faire effectivement, c'est autre chose.” Leon note que les magasins en Belgique négligent parfois les désirs. Aux Pays-Bas, les magasins sont quand même un peu plus avant-gardistes. Actuellement, vous devez vraiment grandir pour sauver vos finances. D'un autre côté, il m'arrive d'être agréablement surpris en Belgique: Le long de la route, je suis soudain surpris par un superbe bâtiment où l'on vend des chaussures.”

L'avenir

Aujourd'hui, vous devez offrir l'expérience. Snoeren vise à devenir le paradis de la chaussure. Il voit grand, car il vise un kilomètre carré de chaussures. ”Je veux encore étendre ce que nous avons. Par ailleurs, nous allons proposer le running et vendre aussi des chaussures pour enfants et réaliser un outlet corner: un coin avec des promotions continues.” Snoeren veut continuer de croître et de croître, parce qu'il vise une nouvelle plate-forme. “Je continue d'innover.”